Méditons ensemble la Parole de Dieu N° 13

Méditons ensemble la Parole de Dieu N°43

5ème dimanche B

Références Bibliques

Jr 31, 31-34

Psaume (50  ou 51)

He 5, 7-9

Jn 12, 20-33

 

Première lecture (Jr 31, 31-34)

Voici venir des jours – oracle du Seigneur –, où je conclurai avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda une alliance nouvelle. Ce ne sera pas comme l’alliance que j’ai conclue avec leurs pères, le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir du pays d’Égypte : mon alliance, c’est eux qui l’ont rompue, alors que moi, j’étais leur maître – oracle du Seigneur. Mais voici quelle sera l’alliance que je conclurai avec la maison d’Israël quand ces jours-là seront passés – oracle du Seigneur. Je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes ; je l’inscrirai sur leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Ils n’auront plus à instruire chacun son compagnon, ni chacun son frère en disant : « Apprends à connaître le Seigneur ! » Car tous me connaîtront, des plus petits jusqu’aux plus grands – oracle du Seigneur. Je pardonnerai leurs fautes, je ne me rappellerai plus leurs péchés. – Parole du Seigneur. 

Psaume (50 (51), 3-4, 12-13, 14-15)

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour, selon ta grande miséricorde, efface mon péché. Lave-moi tout entier de ma faute, purifie-moi de mon offense. Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit. Ne me chasse pas loin de ta face, ne me reprends pas ton esprit saint. Rends-moi la joie d’être sauvé ; que l’esprit généreux me soutienne. Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ; vers toi, reviendront les égarés. 

 

Deuxième lecture (He 5, 7-9)

Le Christ, pendant les jours de sa vie dans la chair, offrit, avec un grand cri et dans les larmes, des prières et des supplications à Dieu qui pouvait le sauver de la mort, et il fut exaucé en raison de son grand respect. Bien qu’il soit le Fils, il apprit par ses souffrances l’obéissance et, conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel. – Parole du Seigneur. 

Évangile (Jn 12, 20-33)

En ce temps-là, il y avait quelques Grecs parmi ceux qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu pendant la fête de la Pâque. Ils abordèrent Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée, et lui firent cette demande : « Nous voudrions voir Jésus. » Philippe va le dire à André, et tous deux vont le dire à Jésus. Alors Jésus leur déclare : « L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié. Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ; et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera. Maintenant mon âme est bouleversée. Que vais-je dire ? “Père, sauve-moi de cette heure” ? – Mais non ! C’est pour cela que je suis parvenu à cette heure-ci ! Père, glorifie ton nom ! » Alors, du ciel vint une voix qui disait : « Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. » En l’entendant, la foule qui se tenait là disait que c’était un coup de tonnerre. D’autres disaient : « C’est un ange qui lui a parlé. » Mais Jésus leur répondit : « Ce n’est pas pour moi qu’il y a eu cette voix, mais pour vous. Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant le prince de ce monde va être jeté dehors ; et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. » Il signifiait par-là de quel genre de mort il allait mourir. – Acclamons la Parole de Dieu. 

 

Commentaire des textes liturgiques par  P. Damien Stampers

 

La Nouvelle Alliance en Jésus Christ.

« Voici venir des jours où je conclurai une Alliance Nouvelle. » Jr 31,31

Cette alliance nouvelle annoncée par Jésus Christ, nous allons la fêter lors du Triduum Pascal, en renouvelant nos promesses de baptême à la Vigile. L’Alliance Nouvelle et éternelle est scellée sur la croix et est le signe du jugement salvifique de Dieu sur notre humanité (cf. 4ème dimanche de carême). C’est l’heure, dont nous parle l’évangile de Jean, l’heure du jugement, l’heure de la nouvelle alliance, que nous nous sommes préparés à accueillir par le carême et la semaine sainte.

I/ Une Alliance Nouvelle  Jr 31,31

Cette alliance est nouvelle mais elle est aussi éternelle, elle est de tout temps. Cette Alliance accomplie en Jésus Christ, mort et ressuscité est Une et Multiple. Elle est d’aujourd’hui : « Maintenant a lieu le jugement, maintenant le prince de ce monde va être jeté dehors. » mais elle est aussi de toute éternité, comme le prologue de Jean, que nous lirons le jour de Pâques, nous le rappelle.

L’Alliance est là depuis la création du monde avec Adam (adamique) et Noé (noachique), c’est est une alliance universelle. Tout homme est sauvé en JC. L’Alliance emprunte aussi les chemins d’une rencontre avec chacun de nous de manière individuelle, comme avec Abraham, Isaac et Jacob. C’est une alliance individuelle, liée à la foi de chacun d’entre nous. L’Alliance se vit aussi avec un peuple élu, le peuple des baptisés, comme avec Moïse. C’est une alliance particulière qui est régi par la Loi, chemin de vie libre dans l’alliance. L’alliance avec Dieu est unique mais elle se déploie dans une triple dimension : universelle, individuelle et particulière qui rejoint chacun de nous dans toutes les dimensions de son être. Cette alliance est déjà là dans l’Ancien Testament et donc, pas si nouvelle que cela, car éternelle depuis la création du monde.

II/ Une alliance sans cesse à renouveler  He 5

Mais cette alliance est toujours nouvelle. L’alliance a été soumise et est toujours soumise à des ruptures successives de la part des hommes (à cause de leur péché, leur idolâtrie, leur injustice, leur égoïsme et leur orgueil) et donc dans l’AT, comme dans le NT et dans le temps de l’Eglise, sans cesse à renouveler.

Cette alliance, jamais rompue par Dieu, est toujours à renouveler et rénover par les hommes.

Le sacrifice d’un animal sur un autel consacré à Dieu scelle à chaque fois ce renouvellement de l’Alliance. Le sacrifice de la croix scelle cette nouvelle alliance en Jésus Christ et lui donne un caractère définitif.

III/ En Christ, une alliance nouvelle et éternelle. Jn 12

Alors que dans l’ancienne alliance, il faut sans cesse renouveler le sacrifice, pour renouveler l’alliance. En Christ, qui est l’autel et la victime du sacrifice, c’est Dieu lui-même qui scelle une alliance définitive et éternelle avec nous. C’est l’heure de la croix, de la glorification, de l’agneau immolé, dont parle Jean.

Et, c’est ce que nous célébrons dans le mystère de l’eucharistie : le sacrifice de la nouvelle alliance sur l’autel qui est le Christ et la victime expiatoire.

Cette nouvelle alliance n’est plus extérieure à l’homme, par l’incarnation, elle est inscrite dans le cœur de l’homme. Ce n’est plus un animal que j’offre en sacrifice, c’est ma vie, à la suite du Christ, que j’offre en signe d’alliance.

A Pâques nous entrons dans le mystère de cette alliance nouvelle et éternelle.

Sur ce chemin de Pâques, retrouvons le sens profond de ce mystère de l’eucharistie, mystère de communion mais aussi mystère de l’alliance dans le sacrifice du Christ.

Notre Père …..

Que ta grâce nous obtienne, Seigneur, d'imiter avec joie la charité du Christ qui a donné sa vie par amour pour le monde. Lui qui règne avec toi dans l’unité du saint esprit maintenant et pour les siècles des siècles Amen.

Commentaires(0)
Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publié dans le site.

Donations

Réseaux sociaux